• Caroline de la Garanderie

La douleur ne connaît pas d'échelle de valeur.




Que le décès concerne une âme envolée avant sa naissance ou un être ayant passé un certain temps sur terre, un deuil EST un deuil.

Et la douleur de la séparation ne connaît pas d'échelle de valeur.


Je demande ici, avec une immense douceur, à vous qui côtoyez une personne endeuillée de faire preuve de la même délicatesse, de la même attention bienveillante, de la même qualité d’écoute, de la même patience, quel que soit le deuil que cette personne traverse.


Car comment pourriez-vous SAVOIR ?

Et comment pourriez-vous COMPRENDRE ?

Comment pourriez-vous RESSENTIR ?

Car vous ne vivez pas la perte dans votre corps, votre coeur, votre âme.


Certainement, vous vous demandez quoi faire, ou quoi dire ? Sachez que le plus souvent, il n’y a rien à faire. Et surtout rien à dire. Juste être présent.

Respirer au même rythme, écouter en silence, mesurer ses mots, soutenir avec constance et douceur, prendre la main ou serrer dans les bras.


Ecoutez votre coeur, il est votre meilleur conseiller.

Suivez votre intuition, elle vous guide à merveille.


Et le plus simplement, le plus naturellement du monde, soyez avec cette personne en souffrance comme vous voudriez que l’on soit avec vous ❤️



>> Réserver votre séance <<


5 vues0 commentaire